Courtoisie IStock

Fonds Place-du-Souvenir : une aide financière de 450 146 $ pour lutter contre la délinquance juvénile

La Ville est fière d’annoncer les 7 projets qui ont reçu une subvention par l’entremise du Fonds Place-du-Souvenir (FPS), pour un total de 450 146 $, afin de lutter contre la délinquance juvénile. Rappelons qu’en réponse à une augmentation de la criminalité chez les jeunes notée sur le territoire de Laval, un appel de projets avait été lancé à l’été 2022, ce qui se traduit maintenant par l’émergence de projets d’inclusion jeunesse et de construction identitaire chez les jeunes de 12 à 17 ans.

« La prévention de la délinquance est un enjeu majeur à Laval. Les organismes communautaires lavallois sont des acteurs clés pour développer des liens de confiance avec les jeunes et travailler en prévention. C’est pourquoi notre municipalité est fière de soutenir la tenue de ces sept projets qui agiront en prévention des facteurs de risques chez les jeunes Lavallois et les jeunes Lavalloises.», a déclaré Aline Dib, conseillère municipale de Saint-Martin​ et responsable des dossiers du développement social.

Sept projets soutenus pour prévenir la délinquance juvénile

Un appel de projets a été lancé en juin 2022, lors duquel les organisations étaient invitées à soumettre des initiatives pour contrer la délinquance juvénile. Parmi les 14 projets déposés, 7 ont été retenus. Ceux-ci rejoignent les orientations du Plan d’action intégré en matière de jeunesse 2021-2025, soit de favoriser l’inclusion et la reconnaissance de tous les jeunes et améliorer leurs conditions de vie, ainsi que l’accessibilité physique, économique et logistique des jeunes aux ressources et aux services.

  • Un bond vers l’Avenir, de l’Association régionale de Basketball Laval (30 000 $)

Ce projet vise à fournir aux jeunes des ateliers sur plusieurs thématiques comme la gestion de la colère, les comportements sociaux adéquats et la relation avec la police.

  • Espaces-publics-jeunes, de Concertation Forme ta vie (EPJ) (43 600 $)

Deux comités jeunes seront mis sur pied afin de créer deux aménagements dans deux parcs à Sainte-Dorothée et à Laval-Ouest. La construction et la décoration seront assurées par les jeunes, avant que des activités par et pour ces derniers y soient tenues.

  • Place aux ados!, de Jeunes musiciens de monde-Laval (64 491 $)

Le projet consiste à accompagner des jeunes issus de milieux à risque en leur offrant gratuitement des activités musicales organisées selon l’approche musicosociale.

  • MDJLO Multisport, de Maison des jeunes de Laval-Ouest (60 817 $)

L’objectif principal du projet est d’apporter, dans le cadre de différentes activités sportives, des facteurs de protection (lieu d’accueil sécuritaire, lien d’appartenance à un groupe sain et responsable, intégration dans des équipes) aux jeunes qui sont actuellement portés vers la violence urbaine et les groupes criminels du quartier.

  • Intervenant de milieu spécialisé en délinquance volet studio et arts de la rue (140 538 $)

Ce projet de prévention de la délinquance par le biais d’un intervenant de milieu spécialisé dans le domaine. L’objectif est de créer un filet de sécurité auprès des jeunes fréquentant les espaces publics autour de la maison des jeunes et à l’intérieur de celle-ci.

  • 100 % ados le camp d’été, de Théâtre Fêlé (45 500 $)

Théâtre Fêlé offrira un camp artistique estival composé d’ateliers artistiques, de sorties culturelles et régionales, de lectures publiques en CPE et en résidences pour aînés et d’un spectacle de fin de saison.

  • Projet RAP, de Travail de rue Île de Laval (65 200 $)

L’initiative consiste à créer de courts films de fiction avec des jeunes en première ou deuxième année du secondaire sous la forme d’ateliers éducatifs lors desquels des séances d’écriture individuelle et collective en petits groupes favoriseront l’inclusion et la participation de chacun.

Proactivité dans la prévention et l’intervention

Ce soutien du Fonds Place-du-Souvenir vient agir comme un levier en complément à d’autres initiatives. Depuis septembre 2020, différentes stratégies ont été mises en œuvre pour prévenir et répondre aux différents enjeux liés aux événements violents. À titre d’exemple, le projet Paradoxe, initié par le Service de Police de la Ville de Laval, qui a permis à ce dernier de s’allier à 20 organismes communautaires sur le territoire et d’organiser 29 activités dans les quartiers défavorisés pour créer un rapprochement avec les jeunes. Un comité Jeune ainsi qu’un comité Parents et communautés culturelles ont également été mis en place dans le but de répondre de façon proactive aux enjeux, que ce soit par des formations, des conférences ou diverses activités de prévention.

Le Fonds Place-du-Souvenir (FPS)

Provenant de la récupération des sommes qui avaient autrefois été détournées par la corruption et la collusion sur le territoire lavallois, le FPS a été créé le 19 juin 2017 dans le but de :

  • rejoindre directement les jeunes âgés de 0 à 17 ans issus de milieux défavorisés afin de favoriser leur plein épanouissement;
  • améliorer la qualité de vie des jeunes lavallois;
  • être un levier d’intervention sur le plan du développement social pour la jeunesse sur le territoire lavallois;
  • s’inscrire avec cohérence dans les orientations municipales de la vision stratégique Laval 2035 : urbaine de nature et celles de la Politique régionale de développement social (PRDS) de Laval.