Courtoisie

Le premier ministre ignore une fois de plus les élèves de Mont-de- La Salle!

Les parents des élèves de l’école secondaire Mont-de-La Salle et le député de Laval-des-Rapides sont extrêmement déçus du refus de soutenir financièrement la construction de plateaux sportifs au bénéfice des élèves et de la communauté.

Après un an de multiples démarches et rencontres tant par la population que par le député de Laval-des-Rapides, nous constatons aujourd’hui que ce gouvernement a fait le choix d’ignorer les besoins des élèves de Mont-de-La Salle. À l’aube de la rentrée scolaire, nous découvrons de nouvelles classes mobiles qui se sont ajoutées sur le terrain de l’école au détriment des deux seuls paniers de basketball qui restaient dans la cour d’école.

Depuis 1 an, Saul Polo a questionné directement le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge; une pétition a été déposée et remise en personne à ce dernier; une vidéo a été diffusée sur les réseaux sociaux; un article sur le dossier Mont-de-La Salle a été publié dans La Presse en décembre 2021; le Centre des services scolaire de Laval a rencontré en personne le ministre de l’Éducation; les élèves membres du parlement de Mont-de-La Salle ont envoyé une lettre au premier ministre. Et aujourd’hui, nous nous retrouvons les mains vides.

Le bien-être des élèves est ma priorité. Déterminé plus que jamais, je vais poursuivre mes démarches, pour que les élèves obtiennent des installations sportives qu’ils méritent et qui ont le droit », affirme Saul Polo, député de Laval-des-Rapides.

Si près des élections, je suis surprise qu’il n’y ait toujours pas eu d’annonce concernant les infrastructures scolaires à Laval. La réponse du ministre à notre pétition déposée le 3 février indiquait que le ministère faisait une analyse rigoureuse et consciencieuse des projets soumis. Aux vues des faits, celui-ci ne peut qu’avoir conclu que le besoin des jeunes du Mont-de-La Salle est secondaire. Cette situation alimente une iniquité des chances par rapport à la plupart des autres écoles secondaires du Québec. Ce n’est pas acceptable de la laisser perdurer », déclare Anne-Marie Morelle, membre du conseil d’établissement de l’école secondaire Mont-de-La Salle.