Photo courtoisie

Lutte contre le phénomène de violence urbaine liée aux armes à feu: 52% moins de décharges d’armes à feu sur le territoire lavallois

Le Service de police de Laval (SPL) constate des répercussions positives du projet coordonné Paradoxe 2022, et ce, quelques mois après son déploiement à l’approche de la période estivale, un moment propice à une montée des crimes de violence selon les portraits des trois dernières années. Depuis le début de l’année, il y a eu deux fois moins d’événements de décharges d’armes à feu sur le territoire lavallois que l’an dernier à pareille date. La stratégie mise en place par le SPL permet de s’attaquer de manière coordonnée et concertée aux enjeux de violence urbaine qui sévissent sur le territoire lavallois. Les données actuelles permettent d’affirmer que tous les efforts déployés par le SPL pour contrer le phénomène de violence urbaine liée aux armes à feu connaissent les résultats escomptés jusqu’à maintenant.

« La concertation et la proactivité dont nous avons fait preuve cette année ont assurément contribué aux impacts positifs que nous constatons sur le terrain. Il ne s’agit pas d’une finalité, car le phénomène est volatile et notre travail se poursuit. Cependant, c’est une fierté pour notre Service de voir que notre mobilisation porte fruit. Aux criminels qui croient qu’ils peuvent circuler à Laval avec des armes, nous vous avons à l’œil et nous ne lâcherons pas la pression ! Nous demeurons vigilants, visibles et présents dans les rues pour assurer la sécurité de nos concitoyens », affirme le directeur du Service de police de Laval, Pierre Brochet.

« Ces nouvelles sont encourageantes et on ne peut passer sous silence l’engagement de nos policières et policiers. Il y a un an, nous avons d’ailleurs investi afin de renforcer nos équipes responsables des Enquêtes et du Renseignement. Aujourd’hui, on prend donc un instant pour reconnaitre qu’on s’en va dans la bonne direction », explique Sandra Desmeules, membre du comité exécutif de la Ville de Laval, responsable de la sécurité publique.

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes

L’un des principaux constats qui ressort, c’est la diminution de 52% du nombre d’événements de décharges d’armes à feu sur le terrain qui est passé de 13 événements depuis le début de l’année comparativement à 27 événements en 2021 pour la même période. Le nombre d’événements est comparable à celui de 2019 à pareille date. Le nombre de douilles retrouvées sur les scènes impliquant des décharges d’arme à feu suit cette même tendance et a considérablement diminué en 2022, une baisse de 70% plus précisément.

Les interventions des policiers et des enquêteurs notamment au niveau des arrestations et des saisies d’armes à feu ont également contribué au bilan actuel.

Le nombre de personnes arrêtées en lien avec des événements impliquant des armes à feu est légèrement plus élevé cette année avec un total de 29 individus, comparativement à 27 arrestations en 2021 à pareille date. Plusieurs arrestations importantes effectuées par le SPL au cours des derniers mois visaient des individus connus des policiers, au lourd passé criminel et ayant des liens avec des groupes criminalisés.

Le nombre d’armes saisies est également à la hausse, avec 39 armes saisies depuis le début de l’année, comparativement à 31 armes en 2021 pour la même période.

« Nous continuerons de faire de cette lutte l’une de nos priorités, avec la conviction que nos efforts, tant au niveau de la prévention que des interventions, contribueront à obtenir des effets durables pour le sentiment de sécurité de la population lavalloise et pour offrir à nos jeunes d’autres avenues que celle de la criminalité et la délinquance. Je remercie tous nos partenaires qui nous soutiennent dans notre démarche ainsi que nos collègues des autres corps policiers avec qui nous collaborons activement. Je tiens également à saluer le dévouement exceptionnel des policiers ainsi que du personnel civil du Service de police de Laval, impliqués jour et nuit dans cette lutte », ajoute le directeur Brochet.

Rappelons que les efforts déployés par le Service, dans le cadre de cette stratégie, visaient à maintenir l’ordre public, à rehausser le sentiment de sécurité des citoyens et à contrer le phénomène de violence urbaine découlant notamment des rivalités dans le monde criminel. Cinq axes d’intervention définissent la prise en charge et permettent d’avoir une couverture globale des événements impliquant des armes à feu : (1) Renseignement, (2) Prévention, (3) Partenariat, (4) Opérationnel, (5) Communication.

La collaboration essentielle de la population

Les citoyens peuvent eux aussi contribuer aux efforts déployés en rapportant des événements dont ils sont témoins ou victimes. Toute personne qui aurait de l’information sur un événement ou une enquête en lien avec la violence urbaine liée aux armes à feu peut communiquer de façon confidentielle sur la Ligne Info-Police au 450 662-INFO (4636) ou composer le 911.

Pour en apprendre davantage sur les ressources disponibles :

https://www.laval.ca/police/Pages/Fr/violence-urbaine.aspx

https://www.laval.ca/Pages/Fr/Nouvelles/microsite-police/bilan-de-la-violence-armee.aspx