Courtoisie Jonathan Gaudreau

Protection des milieux naturels : Laval acquiert 25 ha dans le bois Saint-François

Dans le cadre de la mise en place de sa Trame verte et bleue, la Ville de Laval a investi près de 850 000 $ afin d’acquérir plus de 25 hectares (ha) de milieux naturels dans le bois Saint-François à des fins de protection et de conservation. Situé au cœur de la zone agricole permanente et du quartier portant le même nom, le bois Saint-François est reconnu comme l’un des bois d’intérêt métropolitains les plus vastes de Laval. Une partie des lots a été acquise grâce à une aide financière de 453 206 $ provenant, à parts égales, du gouvernement du Québec et de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

« Le bois Saint-François est un joyau naturel pour la région lavalloise et cette acquisition constitue un geste fort pour la protection du territoire. Nous sommes très fiers d’aider la Ville de Laval à conserver la biodiversité de ce vaste et riche espace vert », a déclaré Christopher Skeete, député de Sainte-Rose, ministre délégué à l’Économie, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval.

« Alors que le Grand Montréal accueille la COP15, l’acquisition de ces lots du bois Saint-François est une excellente nouvelle, qui témoigne encore une fois de la volonté des villes d’agir pour protéger davantage de milieux naturels et répondre aux besoins de la population. Cette initiative permettra de préserver un bois d’intérêt et son couvert forestier, et de renforcer ainsi notre résilience aux changements climatiques. C’est avec des projets comme celui-ci que nous allons créer une région plus verte et plus durable »,a ajouté Valérie Plante, mairesse de Montréal et présidente de la Communauté métropolitaine de Montréal.

« Les milieux naturels représentent la plus grande richesse de Laval, et c’est pourquoi nous multiplions les efforts pour les protéger. Les récentes acquisitions dans le bois Saint-François représentent des ajouts considérables à la liste de milieux naturels acquis depuis le lancement de la Trame verte et bleue lavalloise, et elles témoignent de notre ferme intention de protéger notre territoire. Voici donc un pas de plus pour atteindre notre objectif qui comporte de nombreux bénéfices pour tous les Lavallois et toutes les Lavalloises, plus particulièrement pour les gens de Saint-François, qui pourront profiter de ce havre de paix », a conclu Stéphane Boyer, maire de Laval.

Un vaste bois à protéger

Le bois Saint-François comporte des caractéristiques uniques et abrite un riche écosystème. Composé d’un amalgame de peuplement d’espèces feuillues, on y retrouve de vastes milieux humides et de magnifiques paysages bucoliques. De plus, il est considéré comme un important corridor de migration, notamment en raison de sa taille et de sa connectivité aux milieux naturels. Il abrite également plusieurs espèces à statut précaire, telles que le petit blongios, ce qui en fait un bois d’importance pour le maintien de la biodiversité.